Aller au contenu Tickets

Plan SACHA

Une culture de la fête et du consentement

Le plan SACHA

Le Plan SACHA (Safe Attitude Contre le Harcèlement et les Agressions) est né dans le cadre de la campagne « Le Déclin de l’Empire du Mâle » lors du festival Esperanzah! en 2018. C’est un plan spécialement conçu pour lutter contre les violences sexistes et sexuelles dans les milieux festifs. Il repose sur trois axes principaux : la formation, la sensibilisation et la prise en charge.

➔ SITE WEB DU PLAN SACHA

Axe 1 : Formation

Le premier axe du Plan SACHA vise à former des bénévoles afin qu’iels deviennent des « Super SACHA’s ». Ces personnes sont spécialement formées aux problématiques liées aux violences sexistes et sexuelles envers les personnes sexisées et toute personne discriminée en raison de son genre, de son orientation sexuelle, de sa race, etc.

Une trentaine de bénévoles sont formé·e·s en amont du festival, et iels jouent un rôle clé dans la sensibilisation des festivalier·e·s à la culture du consentement. Iels transmettent des informations sur le consentement et des outils d’auto-défense verbale via des stands et des ateliers. De plus, toutes les équipes organisatrices du festival reçoivent une procédure spécifique à leur poste (camping, bar, sécurité, etc.), afin de garantir une attention constante à la sécurité et au respect des valeurs SACHA.

Axe 2 : Sensibilisation

Le deuxième axe du Plan SACHA se concentre sur la sensibilisation des festivalier·e·s. Une campagne de prévention et de sensibilisation est menée tout au long de l’événement festif. Des affiches percutantes sont utilisées pour transmettre des messages forts, tels que « La drague sans consentement, c’est comme les frites sans sauce. PIRE PLAN. » ou « Quel que soit le vêtement, jamais sans mon consentement ».

Des stands de sensibilisation sont également présents pour outiller les festivalier·e·s à l’auto-défense verbale en tant que victime ou témoin de violences. Des ateliers plus approfondis abordent des thématiques telles que le consentement, la posture d’allié·e ou encore les privilèges. L’objectif est d’encourager une réflexion approfondie sur ces sujets et de promouvoir une culture du consentement, de l’inclusivité et du processus de déconstruction de ses privilèges.

Axe 3 : Prise en charge

Le troisième axe du Plan SACHA consiste à offrir une prise en charge psycho-sociale professionnelle aux personnes victimes ou témoins de harcèlement ou de violences sexistes et sexuelles.

Une cellule de prise en charge est mise en place, disponible 24h/24 par téléphone et en face-à-face grâce à des espaces sécurisants. Cette cellule a pour mission d’écouter les personnes exprimant un besoin d’aide et de les orienter vers les services appropriés si nécessaire.